Of Creativity, Depression, and Rocking Chairs. Samuel Beckett with Franz Kline

Risultato della ricerca: Contributo in rivistaArticolo in rivistapeer review

Abstract

[Fr:]Dans cet article, j’analyse et compare le motif du fauteuil à bascule dans des oeuvres de Samuel Beckett et Franz Kline. Des fauteuils à bascule apparaissent dans trois ouvrages majeurs de Beckett : le roman Murphy, Film et la courte pièce Rockaby. Kline de son côté, a peint une série de portraits de sa femme assise sur une berceuse à un moment crucial de sa vie et de sa carrière aussi bien que dans l’histoire de la peinture moderne, à savoir dans les années juste avant son tournant vers la peinture abstraite. En comparant leurs usages de ce motif en apparence marginal, je me propose de montrer à quel point ils peuvent s’éclairer mutuellement et aider à aborder certains des aspects principaux de leurs oeuvres respectives. Plus particulièrement, je montre que le fauteuil à bascule a servi aux deux auteurs comme une sorte d’objet fétiche qui leur a permis de faire passer leurs visions respectives sur la relation entre le sujet et le monde extérieur, un thème majeur à la fois dans leurs ouvrages et dans leurs vies, qui a joué un rôle important dans le développement de leur processus créatif et dans la définition de leurs poétiques respectives.
Lingua originaleEnglish
pagine (da-a)127-143
Numero di pagine17
RivistaIMAGE & NARRATIVE
Volume19
Stato di pubblicazionePubblicato - 2018

Keywords

  • Beckett, Samuel
  • Creativity
  • Depression
  • Kline, Franz
  • Literature and the Visual Arts
  • Motif
  • Recalcati, Massimo
  • Rocking Chair

Fingerprint Entra nei temi di ricerca di 'Of Creativity, Depression, and Rocking Chairs. Samuel Beckett with Franz Kline'. Insieme formano una fingerprint unica.

Cita questo