Marguerite Yourcenar et Proust : l'écriture rayonnant de la mort

Risultato della ricerca: Contributo in rivistaArticolo in rivistapeer review

Abstract

[Fr:]“Le jour où une statue est terminée, sa vie, en un sens, commence”. À partir de cette phrase du Temps, ce grand sculpteur, écho du Bal de têtes proustien, nous allons questionner l’oeuvre de Marguerite Yourcenar du point de vue de l’origine de l’écriture. Fondé sur la mémoire qui fonctionne comme un immense entonnoir géologique, d’où sortent des personnages pétris comme des statues de pierre, le travail des deux romanciers hésite entre fragment et architecture. À travers sa correspondance, ensuite en ébauchant une analyse de sa production romanesque, nous allons déceler le filigrane de la Recherche derrière la mémoire, les personnages, l’écriture de Yourcenar.
Titolo tradotto del contributo[Autom. eng. transl.] Marguerite Yourcenar and Proust: writing radiant with death
Lingua originaleFrench
pagine (da-a)145-165
Numero di pagine21
RivistaMARCEL PROUST AUJOURD'HUI
Stato di pubblicazionePubblicato - 2008

Keywords

  • Proust
  • Yourcenar
  • death
  • intertextuality
  • intertextualité
  • mort

Cita questo