Mallarmé, vers quelque fenêtre

Federica Locatelli

Risultato della ricerca: Contributo in rivistaArticolo in rivistapeer review

Abstract

[Fr:]Nous nous proposons de réfléchir ici sur l’un des thèmes les plus fréquents sous la plume de Stéphane Mallarmé : celui de la surface transparente ou miroitante, la vitre ou la fenêtre selon les cas. De l’un des premiers poèmes, Les Fenêtres, où l’emprunt baudelairien paraît évident (« J’ai fait sur ces idées un petit poème », Lettre à Cazalis 3 juin 1863), jusqu’aux poèmes plus énigmatiques, tels que Une dentelle s’abolit, dernier poème du triptyque dédié au petit Anatole, ou Sainte, « poème mélodique fait en vue de la musique » (Lettre à Th. Aubanel, 6 décembre 1865), nous verrons comment le mot « fenêtre » n’est presque jamais doté de sa valeur référentielle : au contraire, il suggère le fonctionnement même du langage, surface tissée d’effets lumineux et sonores.
Titolo tradotto del contributo[Autom. eng. transl.] Mallarmé, towards some window
Lingua originaleFrench
pagine (da-a)113-127
Numero di pagine15
RivistaÉTUDES STÉPHANE MALLARMÉ
Stato di pubblicazionePubblicato - 2016

Keywords

  • Mallarmé
  • Poétique

Fingerprint

Entra nei temi di ricerca di 'Mallarmé, vers quelque fenêtre'. Insieme formano una fingerprint unica.

Cita questo