La vocalité au « seuil » de l’écriture de la Recherche

Risultato della ricerca: Contributo in rivistaArticolo in rivistapeer review

Abstract

[Fr:]Seuil mystérieux et insaisissable entre l’âme et le corps, lien qui se tisse entre l’individuel et le collectif, la voix est aussi – comme tout rendu sensoriel – au cœur de l’écriture proustienne. La vocalité n’est pas l’oralité : elle se réfère en fait aux valeurs propres à la voix humaine, à la présence et au rayonnement d’une personnalité dans l’espace, voire dans le temps. Ancrée au corps et au corporel, la voix est ce qui caractérise l’individu en tant qu’être singulier et ce qui permet de dévoiler des bribes de son univers intérieur. Or, certaines phrases de la Recherche, reconnaissables par leur ventilation si spécifique, semblent traduire, par leur syntaxe emboîtée et toujours haletante, une certaine vocalité, un phrasé à soubassement organique, montrant ainsi que la voix est, si paradoxal que cela puisse paraître, à l’origine de la création proustienne. Nous nous proposons de montrer ce « seuil » de l’écriture de la Recherche à travers l’analyse du passage concernant Albertine endormie (« la regarder dormir », La Prisonnière). Nous montrerons ainsi que « si la voix n’est autre chose que le mouvement des molécules de l’air sous l’impulsion d’une âme » (M. Schwob), elle devient surtout pour le héros proustien un véritable hiéroglyphe à déchiffrer : par la force purificatoire de son souffle silencieux, éloignée momentanément de toute malice et de tout mensonge, Albertine dévoile un instant sa pureté originelle, par des phrases qui tentent de revenir, par une véritable traversée de la vocalité, au fondement « pneumatique » de l’entreprise de Proust.
Titolo tradotto del contributo[Autom. eng. transl.] Vocals at the “threshold” of writing Research
Lingua originaleFrench
pagine (da-a)77-84
Numero di pagine8
RivistaBULLETIN MARCEL PROUST
Stato di pubblicazionePubblicato - 2016

Keywords

  • "La regarder dormir"
  • Proust
  • prosodie
  • vocalité

Fingerprint Entra nei temi di ricerca di 'La vocalité au « seuil » de l’écriture de la Recherche'. Insieme formano una fingerprint unica.

Cita questo