Genevoix et la « parole » animale. Du brouillage énonciatif à la spiritualité de l’oikos

Risultato della ricerca: Contributo in rivistaArticolo in rivistapeer review

Abstract

[Fr:]Alain Rabatel a développé au fil des années la théorie du point de vue (PDV), forme « oblique » de parole intérieure, discours non verbalisé, ni pleinement conscientisé. L’application de sa théorie à la représentation littéraire de l’animal permet de rendre compte d’une intériorité non-humaine, des mécanismes perceptifs et de représentation qui n’entraînent que des « phrases sans parole ». L’attention que Maurice Genevoix porte à la subjectivité animale est en ce sens exemplaire. Nous analyserons les formes embryonnaires de « parole intérieure » animale dans deux romans (Rroû [1931] et, surtout, La Dernière Harde [1938]), afin de montrer comment le brouillage énonciatif révèle une posture morale d’accueil de la part de l’écrivain et, par conséquent, une ouverture spirituelle, comblée par la contemplation de la force vitale qui anime toute créature vivante.
Titolo tradotto del contributo[Autom. eng. transl.] Genevoix and animal "speech". From enunciative jamming to the spirituality of the oikos
Lingua originaleFrench
pagine (da-a)1-13
Numero di pagine13
RivistaREVUE ITALIENNE D'ÉTUDES FRANÇAISES
Volume2019
DOI
Stato di pubblicazionePubblicato - 2019

Keywords

  • French animal studies
  • Genevoix (Maurice)
  • Genevoix, Maurice
  • animal in literature
  • oikos
  • point de vue
  • point of view
  • zoopoétique

Fingerprint Entra nei temi di ricerca di 'Genevoix et la « parole » animale. Du brouillage énonciatif à la spiritualité de l’oikos'. Insieme formano una fingerprint unica.

Cita questo