D'une chevelure odorante au temps de l'extase : sur des synesthésies proustiennes

Risultato della ricerca: Contributo in libroChapter

Abstract

[Fr:]Symbolisme, et notamment à la poétique baudelairienne. L’importance de ce trope dans l’œuvre de Marcel Proust est moins connue, la critique lui ayant privilégié la métaphore, notoirement au centre de la réflexion proustienne sur le style L’agrégation intersensorielle est toutefois significative et même parfois décisive dans la réalisation scripturale de l’esthétique proustienne : nous sommes convaincus en effet qu’elle constitue la manifestation rhétorique privilégiée d’une dynamique du sensible que la plus récente critique proustienne d’approche phénoménologique a située au centre du débat sur la Recherche Une enquête sur cette « écriture du sensible » est en cours, dont nous avons récemment présenté un premier résultat, et c’est avec une pleine conscience de la vastitude du problème que nous l’abordons ici du point de vue plus spécifique de sa relation au Symbolisme Dans la première partie de l’article nous tenterons d’esquisser le cadre du problème d’un point de vue théorique et d’essayer une définition de la synesthésie proustienne en relation à son prestigieux modèle baudelairien. Dans la seconde partie nous analyserons un texte qui à notre avis constitue un exemple particulièrement clair et significatif de cette relation. Nous nous proposons de démontrer en conclusion que c’est dans une complète et consciente affirmation d’originalité que Proust réinterprète l’une des plus célèbres marques stylistiques du Symbolisme, en la réutilisant dans une perspective qui est celle de son esthétique propre, une esthétique qui n’exclut pas les dettes et les hommages mais qui se démarque nettement de toute forme d’imitation. L’esthétique de Marcel Proust se situe notoirement à la lisière d’une transformation : synthèse de ce qui la précède et avant-poste en même temps d’une modernité parfois surprenante, son « ambiguïté propre » est selon Antoine Compagnon d’être « assise entre deux siècles comme entre deux chaises, bancale ou boiteuse, et trouvant son énergie dans ce décalage ». Le paradoxe en paraît d’emblée une clé de lecture acceptable, et nous allons voir que tenter de réduire l’écart qu’il laisse béant aboutirait à manquer le sens de l’œuvre.
Titolo tradotto del contributo[Autom. eng. transl.] Fragrant hair at the time of ecstasy: on Proustian synesthesia
Lingua originaleFrench
Titolo della pubblicazione ospiteSimbolismo e Naturalismo tra lingua e testo
EditorMARISA VERNA
Pagine477-494
Numero di pagine18
Stato di pubblicazionePubblicato - 2010

Keywords

  • Proust
  • proust
  • synesthesia
  • synesthésie
  • time

Fingerprint Entra nei temi di ricerca di 'D'une chevelure odorante au temps de l'extase : sur des synesthésies proustiennes'. Insieme formano una fingerprint unica.

Cita questo